Manteau de Tristesse

A tous nos jours de peines,
A toutes nos soirées de tristesse,
Des semaines, à écrire des poèmes,
Sur mes émotions, mes peines qui me laissent.

Cela est comme un grand manteau de tristesse,
Qui ne s’enlève que lorsqu’on est prêt,
Cet habit envahissant  rassemblant mes tristesses,
Et quand il s’en va, c’est comme un magnifique conte de fée.

 

Vieillebestiole

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s