Brume Matinale

Une douce brume nous réveille ce matin,
Caressant notre visage ignorant.
La solitude révèle notre instinct,
Enfoui, profondément dans notre esprit rayonnant.

Une vague de tristesse nous enveloppe, d’une main,
La colère disparaît alors brusquement.
Quel sentiment pourrait contrôler ce chagrin,
Qui renforce le carcartère et noie ma peur lentement ?

La joie et l’enthousiasme dominent à la fin,
La brume disputait nos émotions adroitement.
Mais cette amertume qui dormait en nous et ce chagrin,
Se réveillent et nous font aller de l’avant.

Vieillebestiole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s